Jean-François Rapin : « Eoliennes en mer : des déclarations inacceptables de Ségolène Royal »

Ségolène Royal, Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, s’est rendue ce dimanche 26 février à Boulogne-sur-Mer. Lors de ce déplacement, elle a affirmé sa volonté de voir le projet d’éoliennes offshore se concrétiser au large des côtes du Touquet-Paris-Plage et de Berck-sur-Mer et a annoncé le lancement prochain de l’appel d’offres à ce sujet.

Jean-François Rapin, Sénateur du Pas-de-Calais et Conseiller régional Hauts-de-France, estime que le timing et le fond des déclarations de Ségolène Royal sont inacceptables.

La position de Jean-François Rapin sur l’éolien offshore est claire : pas de parc éolien sans concertation avec les acteurs de l’économie maritime et sans conciliation des usages. L’espace maritime Manche-Mer du Nord est déjà fortement sollicité, et tout nouveau projet doit se faire en accord avec les professionnels.

Il a d’ailleurs tenu à préciser sa position, ce matin, lors de la Commission permanente de la Région Hauts-de-France à Amiens : « Pas de projet possible sans un avis favorable des pêcheurs et des élus locaux. Je n’accepte pas ce passage en force, alors que la Ministre sait qu’elle ne le sera plus dans quelques jours, à moins qu’elle n’ait déjà des engagements d’autres candidats. Quelle légèreté ! ».