Sapeurs-Pompiers : Catherine Troendlé fait adopter, à l’unanimité, la proposition de loi par le Sénat !

Les sapeurs-pompiers volontaires et professionnels, ainsi que les militaires et personnels administratifs et techniques des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), sont « les piliers de notre modèle de sécurité civile », selon Catherine TROENDLE, Sénateur du Haut-Rhin.

Au total, ils sont 246.900 sapeurs-pompiers à s’engager au quotidien au service des Français. En 2014, selon les chiffres de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), on dénombrait près de 4,3 millions d’interventions effectuées par les sapeurs-pompiers sur l’ensemble du territoire (soit + 20% d’interventions en 10 ans, dont 57% pour le secours à personne). Ces interventions sont assurées par 40.800 sapeurs-pompiers professionnels (17%) et 193.800 volontaires (78%) ainsi que par 12.300 militaires (5%).

Or, malgré des interventions en constante augmentation, on déplore une diminution significative des effectifs chez les volontaires. Entre 2004 et 2013, la France a perdu près de 15.000 sapeurs-pompiers volontaires ! Cette tendance s’explique par la diminution du nombre de casernes due à des réductions budgétaires mais aussi par une insuffisante reconnaissance et valorisation des sapeurs-pompiers.

Très investie sur les sujets liés à la sécurité civile, Catherine TROENDLE, Première Vice-Présidente de la Commission des lois du Sénat et rapporteure du texte, a présenté en séance, mardi 20 décembre, la proposition de loi relative aux sapeurs-pompiers professionnels et aux sapeurs-pompiers volontaires, du Député Jean-Paul Bacquet, adopté fin novembre à l’Assemblée nationale.

Celle-ci s’articule autour de deux axes, qui permettent d’apporter des améliorations concrètes pour les sapeurs-pompiers, tant professionnels que volontaires, afin de répondre à la baisse des effectifs :

  • le titre I introduit la « nouvelle prestation de fin de service » (NPFR), et simplifie les modalités de revalorisation des indemnités horaires pour les sapeurs-pompiers volontaires afin d’encourager l’engagement des volontaires et de prendre en compte les spécificités propres à leur statut de volontaire ;
  • le titre II tire les conséquences de la création d’une catégorie A+ chez les sapeurs-pompiers professionnels et de la fonctionnalisation des emplois de direction dans le cadre de la réforme des emplois supérieurs de direction pour valoriser les sapeurs-pompiers professionnels.

Dans son intervention enjoignant ses collègues Sénateurs à adopter un texte conforme à celui de l’Assemblée nationale, le Sénateur TROENDLE a tenu à leur préciser : « en raison de la nécessité de réformer la PFR avant la fin de cette présente année, avec la commission des lois, je vous propose d’adopter sans modification cette proposition de loi.

Cela ne signifie nullement que le Sénat se résume à une chambre d’enregistrement, NON !

Le Sénat a su faire preuve de grande sagesse, dépassant tout clivage politique pour servir la noble cause de nos Sapeurs-Pompiers, à qui Catherine Troendlé rend un hommage vibrant au nom de tous les Sénateurs.

A l’issue de l’examen du texte, sans modifications, le Sénat a adopté définitivement la proposition de loi, à l’unanimité.