Bruno Retailleau : « Plutôt que de débattre, M. Didier Guillaume et le groupe socialiste ont choisi le théâtre ! »

Plutôt que de débattre, M. Didier Guillaume et le groupe socialiste ont choisi le théâtre, l’excès et le grandiloquent. Cette attitude ne grandit pas l’action publique, elle ne réussira pas à masquer le budget calamiteux que le Sénat a examiné pendant 9 semaines en commission.

Ce budget aux dires mêmes du Haut Conseil des finances est ni sincère, ni réaliste.

Les recettes sont surestimées, les dépenses sont sous-estimées et sans aucune réforme de fond. Il multiplie les cadeaux électoraux dont la charge est laissée au prochain Gouvernement.

Les outrances de M. Didier Guillaume ne servent ni la démocratie, ni le Sénat. En se servant de la Haute Assemblée comme d’une tribune politicienne, M. Guillaume rend un bien mauvais service à l’Institution sénatoriale et à la politique en général.

Ces excès sont à mettre au compte de la déroute du parti socialiste, du président de la République et de la présentation par le Gouvernement d’un budget scandaleusement insincère.

La vraie réponse de M. Guillaume aurait été, avec ses amis politiques, de présenter un vrai budget sincère et réformateur.