François Bonhomme : « Le redécoupage des zones agricoles »défavorisées« mécontente nos agriculteurs ! »

François Bonhomme, sénateur du Tarn, s’est alarmé des conséquences de la nouvelle carte des zones agricoles dites « défavorisées » : « Certains agriculteurs vont être amputés de 5000 à 7000 euros, ce qui représente la mort de leurs activités ! ».