Chrétiens d’Orient : « On ne peut pas se résigner ! »

Alors que les crimes perpétués par Daech à l’encontre des chrétiens d’Orient et des populations civiles se multiplient, Bruno Retailleau, Président du groupe de liaison, de réflexion, de vigilance et de solidarité avec les chrétiens d’Orient du Sénat et Claude Goasguen, co-Président du groupe d’études pour les chrétiens d’Orient de l’Assemblée nationale réaffirment leur soutien aux chrétiens et aux minorités au Moyen-Orient.

Le groupe de liaison des chrétiens d’Orient du Sénat déposera un projet de résolution reconnaissant les crimes de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis par Daech. L’Etat islamique organise la destruction d’un groupe humain au nom de leur appartenance ethnique et religieuse. Nous ne pouvons rester indifférents face à cette situation intolérable. Il faut que ces crimes puissent être poursuivis devant la Cour pénale internationale comme devant les juridictions nationales, afin que la justice soit rendue ! Elle est la condition fondamentale de la réconciliation.

Les groupes du Sénat et de l’Assemblée nationale entendent par ailleurs travailler au retour et à la réinstallation de ces communautés dans les pays détruits. Leur présence est un élément fondamental de la reconstruction. Leur disparition conduirait à une mono ou une bi-couleur du Moyen-Orient perdant ainsi son rôle de berceau des peuples et de creuset de spiritualité. Outre l’aide directe et immédiate, il faut aussi préparer les générations à prendre en main leur destin et à être des acteurs de la reconstruction de leur pays.

La conférence de presse qui s’est tenue le 2 novembre au Sénat fut aussi l’occasion pour Bruno Retailleau, Claude Goasguen et Elie Aboud, d’apporter leur soutien au concert organisé par « Pueri Cantores » au profit de l’Œuvre d’Orient qui se déroulera le 12 novembre prochain en l’église de la Madeleine, à Paris.