Chômage : un satisfecit qui oublie la réalité des chiffres !

A l’annonce des soi-disant « bons » chiffres du chômage de septembre, le gouvernement n’a pas manqué de s’auto-congratuler, oubliant au passage que cette baisse était non seulement relative, mais que tendanciellement les chiffres étaient plutôt à la hausse. En 2016, si l’on tient compte des catégories A, B, C, le chômage n’a pas baissé, au contraire, il a augmenté de 44 000 demandeurs !

Et pour la « baisse » qui alimente tant le satisfecit gouvernemental, faut-il en rappeler les causes et le prix ?

  • 298 000 contrats aidés pour l’année 2016, auxquels viendront s’ajouter 150000 autres d’ici la fin de l’année, le tout pour un montant de 10 milliards d’euros par an !
  • Un plan « 500 000 formation » qui permet de faire passer des chômeurs de la catégorie A à la catégorie « en formation ». Hasard, celle-ci a augmenté de 6,3% en 3 mois et de 16,4% en un an…
  • 238 900 radiations des listes de Pôle emploi pour « défaut d’actualisation », soit 66 500 de plus qu’en août !

Fidèle à la tradition socialiste de maintenir le niveau de chômage sous perfusion étatique, le gouvernement devra revoir sa copie avant de nous expliquer que la courbe s’est enfin inversée. Ce traitement social et statistique du chômage est une politique de l’autruche qui ne règle rien !