Eric Doligé : « Chiffres du chômage : enquêter pour lever les ambiguïtés »

Le mardi 11 octobre dernier, la Commission d’Enquête sur les chiffres du chômage a rendu son rapport.

J’ai participé aux auditions et à la rédaction du rapport.

L’objectif était double :

  • Mesurer et comprendre les chiffres du chômage,
  • Faire une étude comparative avec des pays européens de même dimension que la France, l’Allemagne, l’Italie, la Grande-Bretagne .

Les conclusions de la Commission sont les suivantes :

  • Les chiffres fournis par Pôle emploi sont fiables, sincères et pertinents et peuvent parfois, mais rarement connaître des incidents techniques,
  • La difficulté de compréhension est due à la présentation de doubles chiffres les uns trimestriels, les autres mensuels et n’étant pas calculés de la même manière,
  • Ceux de l’INSEE sortent tous les trois mois et résultent de sondages auprès d’environ 100 000 personnes. Ceux de Pôle Emploi, qui sont mensuels, correspondent aux personnes inscrites dans les fichiers.
  • La Commission propose que les deux séries de chiffres sortent tous les mois et fassent l’objet d’analyses.
  • Il est demandé que les passages entre catégories A, et B (principalement) soient données.

De même, ce qui est appelé le HALO du chômage et sont les chiffres correspondant à des personnes sans emplois ou dans des situations difficiles soient présentés et comptabilisés.

Pour la seconde partie comparative entre différents pays, il a été constaté que les pays analysés ont, à la différence de la France, concentré les réformes structurelles dans un temps court. Les résultats ont été effectifs et très positifs dans ces pays. Ils ont vécu les mêmes crises et ont obtenu des résultats puisque l’on a constaté que les taux de chômage ont été réduit de moitié alors qu’en France ils restent au niveau élevé de 10 %.