Cédric Perrin : « Alstom : Alain Vidalies a été alerté par les parlementaires »

Cédric PERRIN, Sénateur du Territoire de Belfort, Damien MESLOT, Député-maire
de Belfort et Miche ZUMKELLER, Député du Territoire de Belfort, font part de leur
stupéfaction après les propos tenus ce matin sur Europe 1 par Alain Vidalies,
Secrétaire d’Etat en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche.
Il affirme - à tort - que le Gouvernement n’a pas été alerté par les parlementaires sur

la situation du carnet de commande d’Alstom Transports à Belfort.
« Les bras m’en tombent » réagit Cédric PERRIN qui ajoute : « Depuis l’été 2015,
nous agissons et alertons le Gouvernement avec l’ensemble des parlementaires
concernés par un site Alstom dans leur circonscription ; dans le Doubs et en
Alsace ».

En effet, députés et sénateurs comptabilisent six courriers adressés au
Gouvernement dont trois à Alain VIDALIES datés du 5 juin 2015, du 20 juillet 2015
(courrier également adressé à Emmanuel MACRON, ministre de l’Économie, de
l’Industrie et du Numérique) et du 4 février 2016.

Faute de réponses satisfaisantes, trois courriers ont également été adressés au
Président de la République : le 7 mars 2016, le 2 juin 2016 et le 5 septembre 2016.
Le 3 août 2015, Emmanuel MACRON a adressé une réponse dans laquelle il indique
prendre en compte la situation du site de Belfort. Puis, dans un courrier daté du 23
mai 2016, le directeur de Cabinet du Président de la République écrit aux
parlementaires qu’il « a signalé » notre courrier à Emmanuel MACRON et à Alain
VIDALIES.

Enfin, à l’occasion des séances des questions au Gouvernement au Sénat, le 12
février 2015 et le 31 mars 2016, deux questions ont été adressées aux ministres
concernés. La situation du site de Belfort a systématiquement été évoquée.
Cédric PERRIN, Damien MESLOT et Michel ZUMKELER se disent très surpris par la
méthode employée. Les parlementaires ont joué pleinement leur rôle. Ils ne
recherchent pas la polémique, mais des solutions pour Alstom à Belfort.