Bruno Retailleau : « Un prêche socialiste convenu, vide et ennuyeux »

Tous les ans, François Hollande fait un long discours pour fixer le cap de son quinquennat. Aujourd’hui, à quelques mois de l’élection présidentielle, il recommence. Quel aveu d’échec ! Le candidat Hollande qui s’est exprimé n’a rien de nouveau à dire.

François Hollande propose le verbe là où les Français attendent des résultats. Un discours théorique qui refuse de voir que le monde change et que la lutte contre l’islamisme appelle autre chose que les bons sentiments et la caricature de ses opposants. Pour François Hollande, son bilan est parfait. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

L’absence d’idée nouvelle et le refus de voir le monde moderne reste bien sa marque de fabrique. La situation économique n’a même pas été évoquée !

François Hollande nous a confirmé que son quinquennat aura été celui d’une fuite en avant sur les vieilles idées socialistes qui ont échoué partout dans le monde. François Hollande s’est trompé d’époque. Son prêche socialiste était convenu, vide et ennuyeux. Une succession de clichés qu’il appelle pompeusement « son idée de la France ».

Il est fier de lui, c’est bien le seul…