François-Noël Buffet : « Calais : des mesures insuffisantes ! »

Le 11 janvier dernier, je m’interrogeais pour savoir si l’installation de 125 containers pour 1500 migrants était la solution pour le camp de Calais. Sept mois plus tard, nous connaissons malheureusement la réponse !

Non seulement, la situation à Calais empire, elle se pérennise.

Face à cette situation qui ne fait que trop durer, un dispositif exceptionnel doit être mis en place pour examiner chaque situation, que soit accordé l’asile à ceux qui y sont éligibles et qu’on reconduise ceux qui ne seraient pas habilités, par la loi, à rester sur notre territoire.

Le nombre de reconduites à la frontière a largement diminué en 1 an (-19,8 %). Le gouvernement ne mène pas de politique de reconduite aux frontières, laissant sur notre territoire de nombreuses personnes sans aucun statut.
Il faut imposer qu’une décision de refus de l’asile vaut obligation de quitter le territoire national et placer en centre de rétention administrative tout étranger non autorisé à séjourner en France jusqu’à son départ effectif.

En revanche lorsque la France donne sa protection, elle doit tout mettre en œuvre pour accueillir dans les meilleures conditions les réfugiés, notamment pour réussir leur intégration au sein de notre pays.

Nous ne pourrons avoir une politique de générosité que si nous avons une politique ferme vis-à-vis de l’immigration clandestine.

Enfin, considérant la position de la Grande Bretagne vis à vis de l’Europe, il est nécessaire de renégocier les accords du Touquet.