Bruno Retailleau : « PMA : Le gouvernement avance en crabe et en douce ! »

En décidant d’abroger la circulaire qui interdit aux gynécologues français d’orienter leurs patientes vers l’étranger pour subir une PMA le ministre de la Santé se met en travers de la loi. La PMA est justement réglementée par les lois de bioéthique.

La méthode qui consiste à ne pas toucher à la loi est d’une grande hypocrisie. De peur des réactions le gouvernement n’ose pas revenir sur un texte dont la finalité est d’éviter toute marchandisation du corps humains mais il tient à donner satisfaction aux groupes de pression. Le ministre incite à faire à l’étranger ce que l’on interdit en France et facilite le contournement de la loi !

On avance en crabe et en douce. Une méthode très Hollandaise.