Bruno Retailleau : « Loi travail : Il ne restait pas grand-chose, il n’en restera plus rien… »

Il ne restait pas grand-chose au sortir de l’Assemblée nationale dans la loi travail, il n’en restera plus rien après les nouvelles concessions que s’apprête à faire le gouvernement, à l’issue de sa rencontre avec les syndicats.

La primauté des accords d’entreprise, le seul point novateur dans la loi va être vidé de sa substance.

Nous aurons donc eu 4 mois de blocage pour rien. Une réforme qui devait simplifier le code du travail va en définitive le rigidifier !

Le quinquennat de François Hollande restera, dans le domaine de la lutte contre le chômage, comme le quinquennat du renoncement et de l’impuissance.

Contrairement aux autres pays comparables à la France notre pays aura été le seul à n’avoir pas baissé le nombre de demandeurs d’emploi depuis 2016.